Depuis plusieurs années, éleveuses et éleveurs mobilisés au sein de l’AALVie, nous développons un projet d'unité d’abattage de proximité, avec mise à mort des animaux sur leur lieu de vie. Cette unité pilote sera basée à Machecoul. Elle sera ensuite répliquée au Nord de la Loire-Atlantique et partout où des éleveurs voudront porter un tel projet.

Principe général

Après l’exploration de nombreuses possibilités, nous proposons de mettre en place un système d’abattage innovant en France. Le système envisagé, qui fonctionne en Allemagne, comprend une unité fixe de mise en carcasse et une flotte de caissons d'abattage mobiles. L'unité de mise en carcasse est un lieu de réception des animaux tués à la ferme. Intégrés dans l’agrément sanitaire de l’abattoir, les caissons fonctionnent comme un prolongement de l’abattoir dans les fermes.

Image process.png

Etapes du process de la ferme à l’unité de mise en carcasse

Les animaux sont étourdis sur leur lieu de vie par le personnel de l’unité, saignés dans les caissons mobiles puis acheminés vers l’unité de mise en carcasse. Ces caissons font le lien entre l’unité et les fermes dans un rayon géographique d’une heure de route autour de Machecoul. Dans l'unité, les carcasses sont préparées jusqu’à la mise en quartier. L’éleveur.euse reste propriétaire de la carcasse et libre de sa destination (ateliers de découpe, boucheries, magasins spécialisés, retour à la ferme…). Une filière locale territoriale est en construction avec les collectivités et les acteurs de la filière.